justlogopremiumblack.png

Peut-on stocker l’énergie des éoliennes ?

Mis à jour : sept. 18

C’est la grande question posée par l’un de nos spectateurs lors de l’émission du lundi 22 juin, sur le thème du zéro-déchet (à retrouver en replay sur YouTube, Facebook et Twitch). Après quelques recherches approfondies, nous voilà de retour pour répondre à cette question de taille !



Comment l’énergie éolienne est-elle générée ?


L’énergie éolienne est une source d’énergie intermittente, c’est-à-dire qu’elle dépend des conditions météorologiques. Le vent fait tourner les pales de l’éolienne, qui font à leur tour tourner le générateur de l’éolienne, qui transforme l’énergie mécanique.


Cette énergie éolienne est utilisée de plusieurs manières. La plus ancienne et la plus simple à réaliser est celle qui consiste à conserver l’énergie mécanique : on réutilise directement l’énergie créée par le vent pour faire tourner un moulin, par exemple. La méthode qui nous intéresse aujourd’hui est celle de la production d’énergie électrique. Pour la faire simple, on couple l’éolienne à un générateur pour “fabriquer” du courant d’électricité.





Comment réutilise-t-on cette énergie électrique ?


Dans la plupart des cas, l’énergie électrique est directement injectée dans le réseau électrique, et utilisée en temps réel. Pour connaître plus ou moins la proportion d’énergie éolienne à injecter dans le réseau, les centrales thermiques se basent sur les prédictions météorologiques.


Mais alors, est-il possible de stocker l’énergie électrique générée par les éoliennes ? Oui, mais ce n’est pas si simple que cela. De manière générale, l’électricité est difficile à stocker, et cette difficultée est amplifiée par l’imprévisibilité du système éolien, qui répond à des contraintes météorologiques.



Mais alors, quelles solutions pour stocker l’énergie éolienne ?


Malgré les difficultés à stocker l’électricité, trois solutions existent et sont en cours de développement.


La première, la plus connue, est celle du stockage par batteries. Elle offre d’assez bons rendements, mais, au-delà de la pollution que génèrent les batteries, est très coûteuse et difficilement transportable.


Les chercheurs qui s’intéressent à la question se penchent de plus en plus vers le stockage hydrogène, qui permettrait de transformer l’électricité en hydrogène. Cela la rendrait davantage transportable et stockable. Cependant, cette solution est très coûteuse est difficilement rentable, puisqu’elle entraîne une perte d’énergie non négligeable dans le processus de conversion de l’énergie électrique en énergie chimique.


Le stockage à l'hydrogène, réaliste ?

La dernière solution envisagée serait, au lieu de transformer l’énergie éolienne en électricité, de la convertir en énergie mécanique - plus ou moins comme dans les moulins. L’énergie produite en surplus est utilisée dans des barrages : de l'eau en aval du barrage est pompée et remontée vers les barrages d'altitude quand la demande sur le réseau est faible. Une solution intéressante qui présente tout de même quelques contraintes logistiques, puisqu’elle implique que les éoliennes doivent se situer à proximité des barrages hydrauliques.



Nous espérons vous avoir appris une chose ou deux en matière de stockage d’énergie, et remercions Philippe pour sa question très pertinente !


Si vous souhaitez interagir avec vous et nous poser toutes vos questions, on se retrouve lors de la prochaine émission du Bar à innovations en LIVE, sur YouTube, Facebook et Twitch !


Vous pouvez dès à présent rejoindre l'évènement sur Facebook en cliquant ici !



Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020