justlogopremiumblack.png

La solution pour trouver une place de parking en quelques instants !

Mis à jour : sept. 16

Lorsque vous entrez dans un parking, vous appréhendez le stress et le temps que vous allez perdre en cherchant désespérément une place ? L'aéroport de Lyon a trouvé la solution parfaite : Stan, le robot-voiturier. Faisons le point sur cette expérience client novatrice !


Depuis 2018, un parking entièrement robotisé permet aux utilisateurs de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry de gagner un maximum de temps en leur évitant la recherche de place sur le parking : c'est le P5+. Il est réservé au stationnement extérieur longue durée, à partir de 3 jours. En réservant au préalable sur le site de l'aéroport, vous n'aurez plus qu'à déposer votre véhicule dans l'un des 28 boxs prévus à cet effet. Votre voiture est ensuite prise en charge par des 7 robots-voituriers qui s'occupent de la garer, pour ensuite, à votre retour, vous la restituer directement en échange d'un simple scan de votre réservation. Une opération qui ne dure que 4 à 5 minutes maximum...


20minutes.fr


Non seulement cette méthode fait gagner un maximum de temps aux utilisateurs et désengorge de façon très efficace les parkings, mais elle s'inscrit également dans une démarche de développement durable. L'empreinte au sol est en effet considérablement réduite : une meilleure répartition de la densification et une gestion mieux contrôlée du stationnement multi-files offrent, sur une surface identiques, la création de 50% de places supplémentaires !


En effet, une intelligence artificielle guide les robots, dotés de caméras et d'un scanner 3D qui analysent l'environnement. Ainsi, l'espace est le plus optimisé possible. Ce logiciel d'intelligence artificielle est "capable de calculer la place optimale pour garer une voiture afin qu'elle soit facilement récupérable" déclare le cofondateur de Stanley Robotics, Clément Boussard.


Les robots-voituriers fonctionnent grâce à l'électricité et n'ont aucun rejet de CO2. Ce parking entièrement robotisé permet donc surtout de limiter les émissions de carbone produites par les automobilistes recherchant une place de parking pendant de longues minutes (voire de longues heures...). Le gain environnemental est estimé, selon Vinci Airports, à 100 tonnes de CO2 depuis son ouverture.


Capital.fr


A l'origine du projet, Vinci Airports et Stanley Robotics, qui sont partenaires depuis maintenant 3 ans. "Ce projet a été nommé en 2019 premier aéroport européen dans la catégorie 10 à 25 millions de passagers par l'association des aéroports européens certifié neutre en émission de carbone pour ses activités" déclare Tanguy Bertolus, président du Directoire d'Aéroports de Lyon. Et l'aéroport ne compte pas s'arrêter là : en effet, une extension est déjà prévue.


55 lignes aériennes ont été ouvertes récemment à l'aéroport de Lyon, le trafic augmente considérablement et chaque mois, 750 personnes supplémentaires adhèrent au concept de parking robotisé, soit un total de plus de 8 000 utilisateurs depuis son ouverture en 2019. Les partenaires Vinci Airports et Stanley Robotics réfléchissent donc à ajouter 6 000 places au projet de parking robotisé. Un projet prévu pour l'été 2020, qui a été repoussé à une date ultérieure en raison de la crise mondiale du Covid-19, qui a particulièrement touché les acteurs du transport et du tourisme.


Pour le moment, l'accès à ce parking avant-gardiste reste légèrement plus cher que pour les autres parkings, mais cela reste raisonnable. Selon nos estimations, la réservation pour une semaine en plein mois d'août s'élève à environ 70 €. Pour les parkings classiques les tarifs varient, pour une période similaire, entre 36,90€ et 149,15€. Et selon les testeurs, le jeu en vaut la chandelle : 95% d'entre eux déclarent qu'ils recommanderaient ce service et qu'ils n'hésiteraient pas à y faire appel une deuxième fois.


Le parking est, depuis quelques années, repensé de A à Z. Une profonde réflexion est menée sur ces infrastructures, dont l'usage est pourtant primordial. Depuis 2000, on constate une volonté de rendre ces lieux plus accueillant, plus colorés, pour rassurer les clients. Des parkings entièrement automatiques apparaissent déjà à Boulder, dans le Colorado. Il utilise des scanners pour analyser les plaques des voitures et un robot-voiturier pour les garer.


Blog.bepark.eu


Mais selon Dominique Perrault, architecte et designer, directeur général de la Troisième Biennale d'Architecture et d'Urbanisme de Séoul, "le parking de demain, sorte d'immeuble inversé, doit pouvoir offrir d'autres possibilités, d'autres services, d'autres occupations". Toutes les idées sont étudiées : entretien des véhicules, consignes, espaces culturels,... C'est tout le concept de Groundspace, le parking du futur, l'avenir des villes.


Et vous qu'en pensez-vous ?

Testeriez-vous ces nouveaux types de parking ?


Dites-nous tout en commentaires !

Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020