justlogopremiumblack.png

Des "lampadaires intelligents" pour surveiller les manifestants ?

Mis à jour : sept. 18

Depuis quelques années, les "lampadaires intelligents" ("smart streetlights" en anglais) se multiplient dans les rues des métropoles américaines, dans une optique de modernisation des villes. Ces lampadaires promettent aux habitants des économies d'énergie grâce aux LEDs dont elles sont dotées ainsi qu'une meilleure gestion du trafic grâce aux caméras intégrées au dispositif.


Exemple de "smart streetlight" déployée aux États-Unis / Crédits : AT&T

Seulement voilà : cette technologie pourrait bien aller plus loin que son utilisation d'origine. L'Union Américaine pour les Libertés Civiles (ACLU), association à but non lucratif cherchant à défendre les droits individuels des citoyens, dénonçait en 2018 déjà que celle-ci pouvait être utilisée pour le maintien de l'ordre, en ciblant particulièrement les communautés vulnérables.


"Cette technologie effraie souvent les gens, et pas sans raison." Chad Marlow, défenseur principal de l'ACLU

En 2019, des manifestants demandaient le retrait de cette technologie / Crédits : Howard Lipin/The San Diego Union-Tribute

Ces dernières années, de nombreuses villes ont soit installé ou annoncé qu'elles allaient investir dans ces lampadaires modernes, dont Baltimore, San Diego, Detroit, Chicago et Columbus, dans l'Ohio. Les forces de l'ordre voient cette initiative comme une nouvelle façon de récolter des données sur les habitants, plus qu'une innovation permettant de faciliter le trafic.


À lire aussi : Amazon interdit à la police d'utiliser son logiciel de reconnaissance faciale


Et l'ACLU avait raison de s'inquiéter : suite aux manifestations toujours en cours à l'heure actuelle suite à la mort de George Floyd, l'organisme de presse à but non lucratif Voice of San Diego a révélé que ces lampadaires intelligents ont été utilisés pas moins de 35 fois pour rechercher des preuves en images contre les manifestants suspectés de vandalisme.



De précédents échanges par emails ont également suggéré que jusque janvier 2019, les hauts responsables de San Diego avait envisagé de donner à la police l'accès en temps réel à ces caméras. Depuis, et suite aux protestations des activistes, la police de San Diego a annoncé que cette utilisation serait davantage restreinte.


Et vous, que pensez-vous de l'utilisation des "lampadaires intelligents" pour surveiller les manifestants ?


Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020