justlogopremiumblack.png

Interdire les smartphones en marchant ?

Mis à jour : sept. 18


Le saviez-vous ? Le champ de vision d’un piéton fixé sur son smartphone en marchant est réduit de 95%, selon une étude réalisée par l’opérateur NTT DoComo en 2014. Le même opérateur avait réalisé une simulation pour constater ce qui se passerait si 1500 personnes traversaient le carrefour de Shibuya à Tokyo, les yeux rivés vers leur smartphone. Résultat ? Deux tiers de ceux-ci n’auraient pas pu traverser correctement et près de 450 collisions auraient eu lieu.


Carrefour de Shibuya / Crédits : Japan Travel

C’est en partant de ce constat que la municipalité de Yamato, au sud du Japon, a décidé d’interdire l’usage du smartphone en marchant. Cette décision permettrait, selon les autorités, de réduire le nombre d’accident liés à l’utilisation de celui-ci par les piétons.

Cependant, aucune sanction n’est envisagée face au non-respect de cette nouvelle interdiction, qui aurait davantage pour objectif de dissuader que de punir. Masaaki Yasumi, membre de l’administration de Yamato, explique que “nous espérons que l’interdiction amènera chacun à prendre conscience des dangers”.


À lire aussi : Passons-nous trop de temps sur nos écrans ?


Dans le même esprit, un chercheur coréen a eu l’idée de développer un passage piéton connecté pour prévenir les “smombies” (contraction de “zombies” et “smartphones”) lorsqu’une voiture approche de celui-ci. L’utilisation dangereuse des téléphones portables par les piétons est un véritable défi pour la Corée du Sud, pays dans lequel 93% de la population adulte dispose d’un smartphone.



Crédits : Euronews

Et la France n’est pas en reste à ce niveau là : le nombre d’accidents mortels directement liés à l’usage du téléphone portable est passé de 4% en 2010 à 17% en 2015, et un Parisien sur 6 traverse la rue en utilisant son smartphone, selon une étude menée par l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes.


Alors, l’interdiction du smartphone en marchant : pour ou contre ?


Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020