justlogopremiumblack.png

La controverse autour de l'histoire du téléphone

Mis à jour : sept. 17

En moyenne, dans le monde, une personne passe environ 3 heures et 36 minutes sur son téléphone portable. Avant l'ascension fulgurante des smartphones en 2012, il a fallu de nombreuses étapes depuis l'invention du téléphone. Mais savez-vous vraiment qui est à l'origine de l'invention du téléphone ? Aujourd'hui, on démêle le vrai du faux de cette histoire trop peu connue.

Au XIXème siècle, deux inventeurs travaillent simultanément sur un même projet, sans même connaître leur existence mutuelle. Elisha Gray est un inventeur américain et Alexander Bell est un ingénieur et inventeur écossais, qui habite au Canada. Ils s'attellent tous deux à l'amélioration de la technique du télégraphe, notamment dans l'objectif de réduire son coût. Pour rappel, le télégraphe est l'outil de communication majeur, permettant de communiquer entre de grandes distances de manière fiable et rapide, à l'aide de lignes de codes appelés télégrammes. Le dernier de France a d'ailleurs été envoyé en 2018 par Orange.


Europe1.fr


A l'été 1874, Alexander Bell met au point un dispositif de "télégraphie acoustique", aussi appelé "télégraphie harmonique", capable de transmettre des sons. Même si cela ne permet que de transmettre des sons et pas encore des paroles intelligibles, c'est tout de même un projet révolutionnaire.


Peu de temps après, le 14 février 1876, Elisha Gray propose un schéma relatif à l'éventuelle invention d'un appareil capable de partager des voix. Mais à l'époque, l'office des brevets demande systématiquement un prototype de l'invention afin de valider le brevet. Elisha Gray, ou plutôt son avocat, prend alors la décision de déposer ce qu'on appelle un caveat. Il s'agit en fait, si l'on peut dire, d'un "pré-brevet". C'est un avis d'intention de dépôt de brevet, interdisant pour une durée d'un an la reconnaissance de droits pour une invention similaire.



Haoui.com


Cependant, moins de deux heures après, Alexander Bell souhaite à son tour déposer un brevet, lui aussi pour l'invention du télégraphe harmonique. C'est du jamais vu et à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles : la demande d'Alexandre Bell est suspendue pour une durée de trois mois, afin de laisser à Elisha Gray le temps de retravailler son projet et de présenter un prototype valable, éligible à un dépôt de brevet.


Malheureusement pour Gray, aucune avancée notoire n'est effectuée dans le délai imparti et Bell peut alors déposer son brevet en 1876, cette fois-ci à partir d'un prototype bien tangible. Il teste d'ailleurs son invention avec sa propre voix, en déclarant "I'm Alexander Bell and this is my voice." (Je suis Alexander Bell et ceci est ma voix.) Peu de temps après, il effectue la première conversation téléphonique de toute l'histoire de l'humanité : "M Watson, please come here I want to see you." (Monsieur Watson, venez ici s'il vous plaît je dois vous parler.)



Objets-de-legende.fr


Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Un an après, en 1877, Alexander Bell adresse une lettre à Elisha Gray. Dans cette dernière, il avoue à Gray avoir eu connaissance de certains aspects techniques de ses schémas, normalement maintenus secrets. Mais comment cela a-t'il pu être possible ? Il s'avère que l'examinateur en charge du brevet autour du télégraphe harmonique ou téléphone, Zenas Fisk Wilber, était un alcoolique notoire. Il croulait sous les dettes et a accepté de trahir sa profession en donnant des informations confidentielles à Alexander Bell, afin de gagner un peu d'argent et rembourser un ami. Ami qui n'était autre que l'avocat d'Alexander Bell en personne !


Aujourd'hui, les téléphones ne servent plus qu'à téléphoner, mais sont de réels ordinateurs de poche, indispensables au quotidien. En moyenne dans le monde, un utilisateur télécharge environ 41 applications ! Parmi les plus célèbres, Facebook, Instagram ou encore Spotify. Le téléphone a dépassé son utilisation classique de communication pour devenir multifonctions. De nombreux accessoires sont développés pour centraliser encore plus d'outils en un appareil, comme des porte-cartes ou des porte-écouteurs, des miroirs ou encore coques de téléphone avec drone intégré.


Et vous qu'en pensez-vous ?


Votre smartphone fait-il partie intégrante de votre quotidien ?


Dites-nous tout en commentaires !

Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020