justlogopremiumblack.png

Airbus : bientôt des avions sans pilote ?

Mis à jour : 16 sept. 2020

En décembre 2019, Airbus faisait décoller son premier avion autonome. Aujourd'hui, c'est plus de 500 vols au total qui ont eu lieu sans l'intervention de pilotes.


Le projet a été testé sur des Airbus A350 / Crédits : GOUSSE Hervé/MasterFilms

Alors que le secteur des transports routiers et ferroviaires se transforme et évolue toujours plus, celui du transport aérien n'est pas en reste. Le projet ATTOL (Autonomous Taxi, Take-Off and Landing) lancé par Airbus en 2018 a su faire ses preuves : en décembre 2019, le premier Airbus A350 décollait avec succès à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, sans aucune intervention humaine.


Cet exploit a été possible grâce à l'intervention de l'intelligence artificielle, plus précisément de la reconnaissance d'image, se basant sur des caméras placées à l'extérieur de l'avion. Les trois phases habituellement effectuées par le pilote, soit le décollage, le trajet et l'atterrissage, ont ainsi pu être gérées uniquement par cette intelligence artificielle pour la première fois. Au delà du "simple" fait de s'orienter classiquement, l'intelligence artificielle est entraînée à effectuer les corrections de trajectoire nécessaires, notamment en cas de vent ou d'intempéries.


Plus de 500 Airbus A350 ont décollé sans pilote.

Ce test de grande ampleur a été décliné sur un total de 500 vols, qui ont également permis de récolter des enregistrements vidéos permettant d'entraîner l'intelligence artificielle.


Malgré le large succès de cette initiative, elle n'a pour autant pas pour vocation à équiper les vols commerciaux, mais plutôt les avions-cargos qui transportent de la marchandise. En effet, il serait probablement difficile de faire accepter au grand public d'être transporté par un avion sans pilote...


Ce dispositif permettrait d'économiser dix milliards d'euros au secteur aéronautique, puisqu'il n'y aurait besoin plus que d'un pilote par avion au lieu de deux. Situation qui engendrerait le licenciement de la moitié des pilotes au monde, si cette technologie venait à se démocratiser sur tous les avions.



Que pensez-vous de cette initiative ? Seriez-vous prêts à effectuer un vol piloté par une intelligence artificielle ?




Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020