justlogopremiumblack.png

3 influenceuses virtuelles à découvrir

Mis à jour : sept. 17

Alors que YouTubeurs et Instagramers sont déjà bien implantés depuis plusieurs années, une nouvelle tendance fait surface sur les réseaux sociaux : les influenceurs virtuels. Mais qui sont-ils et que proposent-ils ? Découvrons ensemble 3 d'entre eux !


Numéro 1 : Miquela, la première influenceuse virtuelle



En 2016, la mannequin et chanteuse Lil Miquela, supposément âgée de 19 ans, fait irruption sur Instagram, et fait très rapidement parler d'elle, jusqu'à atteindre les 2.5 millions d'abonnés en 2020.


Lil Miquela a en réalité été "créée" de toutes pièces par la startup Brud localisée à Los Angeles. Selon Trevor McFedries et Sara DeCou, les créateurs de Miquela, celle-ci a été programmée pour parodier les normes sociales et les faire évoluer. Coup de génie marketing ? C'est bien possible.


Numéro 2 : Shudu, la super-modèle



La particularité de Shudu se trouve dans son réalisme impressionnant. Et c'est ce réalisme qui lui a valu de se recevoir un "tollé" sur les réseaux sociaux. En effet, derrière cette technologie créée à partir d'effets spéciaux numériques, se cache un photographe londonien du nom de Cameron-James Wilson. Ce qui n'a pas plus à la communauté de Twitter, qui a jugé cette approche raciste : "un photographe blanc a trouvé le moyen de tirer profit des femmes noires sans avoir à en payer une", déplore alors une internaute.


Numéro 3 : Noonoouri, l'originale



Nous sommes bien loin de l'instagrammeuse ultra-réalise, avec Noonoouri. En effet, son graphisme, bien que n'ayant rien à envier à Shudu, est bien plus fantastique. Contrairement à nos deux premières influenceuses, Noonoouri promeut davantage son activisme plutôt que son image. : messages antiracistes, vegan, écologiques...



En résumé, les influenceurs virtuels sont des robots, souvent créés de toutes pièces par des graphistes sur des ordinateurs. Malgré leur absence de "vie", ceux-ci sont très régulièrement sollicités par de grandes marques, et réussissent parfois à générer autant, voire davantage, de revenus que de vrais instagrameurs.


Que pensez-vous de cette tendance ?


Bar à innovations  2016-2020

Bar à innovations  2016-2020